Le dégât des eaux est le sinistre le plus courant en France :
il couvre pratiquemet 85 % des déclarations de sinistre auprès des assurances.

Plusieurs facteurs et origines peuvent être en jeu dans ce type de sinistre,
c’est pourquoi il est important de bien connaître les démarches à effectuer et les erreurs à éviter afin de gagner du temps pour la résolution rapide de ce sinistre.

Entre la déclaration du sinistre et le versement de l’indemnité, il faut compter en moyenne 6 mois pour un dossier facile et bien géré. Mais malheureusement, il arrive que cela devient vite plus long.

En cas de dégât des eaux chez soi, le premier bon réflexe à avoir est de couper l’arrivée d’eau. Cela peut sembler couler de source, sans mauvais jeu de mot, mais dans l’affolement, on peut oublier cette évidence.

Vous disposez légalement de 5 jours ouvrés pour déclarer le sinistre à votre assurance habitation. Afin d’accélérer le processus d’indemnisation, il vous est fortement recommandé de remplir un constat amiable dégât des eaux. De cette manière, votre assureur habitation disposera de toutes les éléments pertinents pour le règlement du dégât des eaux.

N’hésitez pas à prendre contact avec votre assureur habitation pour en savoir plus.